🌈🌈🌈 Portrait de coach avec Daniel Desmeure, gérant et propriétaire du CHA depuis 8 ans


👉 Le Club Hippique des Alpes est la plus grosse école d’équitation de la région Auvergne Rhônes Alpes avec 603 licenciés. Le centre équestre est aussi connu pour son activité régulière et fréquente d’organisateur de concours (plus de 20 évènements proposés au sein de la structure par an).

👉 Daniel et son équipe accueillent également des poneys et chevaux de propriétaires, à qui il propose des sorties en concours de la 40 cm à la 120 cm.

Depuis 3 ans, Daniel est très présent sur le circuit des TDA où il entend beaucoup parler des poneys d’Hurl’vent : « Jean fait naitre un nombre certain de bons poneys par an, que l’on retrouve en nombre sur le circuit TDA et sur les grosses épreuves ». Il a accepté de partager avec nous ses sentiments sur :


👉 LE BON PONEY

Pour Daniel, un bon poney pour faire de belles épreuves est un poney qui a du courage et de la franchise : « les poneys sont montés par des enfants, qui n’ont pas toujours le niveau de bien les utiliser, donc le poney doit avoir un bon tempérament : ne rien regarder, ne pas être ému, être généreux … et pardonner les erreurs de son cavalier ». 👉 Daniel porte également son attention sur l’équilibre du poney, à l’arrêt (morphologie) et en mouvement (dans la propulsion) : « L’équitation est un sport que l’on pratique en permanence dans le mouvement en avant, le bon poney a du sang, de l’énergie pour se déplacer tout en ayant un bon équilibre ». 👉 Enfin, toujours selon Daniel, les bons poneys de haut niveau ont souvent de la force mais restent gérables par des enfants : « des poneys pas trop compliqués à monter, qui n’ont pas besoin d’être grattés toute la semaine par des adultes »


👉 LE CAVALIER EFFICACE

👉 Le bon petit cavalier de concours est celui (ou celle) qui a « un mental d’enfer, le moins émotif possible, le gout de l’effort et l’assiduité pour monter très souvent ». 👉 Et ça s’apprend ! c’est d’ailleurs pour « former des champions » que Daniel et son équipe travaillent avec un préparateur mental et un préparateur physique (assouplissement, footing, récupération …). Une offre complète pour accompagner les cavaliers vers le haut niveau dès le plus jeune âge.


👉 UN PADDOCK REUSSI

👉 Pour Daniel, une détente réussie est une détente « où le poney finit son paddock en confiance. Pour cela, certains vont devoir faire peu de saut, d‘autres un peu plus. Dans tous les cas, je ne les fatigue jamais au paddock. Je veille à ce que le couple soit attentif pour faire le moins de faute possible en piste ».


👉 LA BONNE PREPARATION

👉 « Ce qui est important est la fréquence et l’assiduité des cavaliers à poney. Ça me parait difficile de prétendre sauter plus d’1m20 en concours en montant moins de 4 fois par semaine. Du coup, ça demande un engagement de la part de l’enfant, des parents et une organisation scolaire pour concilier compétition à haut niveau et réussite à l’école.

👉 Au quotidien, pour le haut niveau, je recommande l’enseignement en individuel ou par petits groupes (2/3 personnes). On ne peut pas apprendre la technique pour sauter 130 quand on est 8 dans un cours. Lors de ces séances, je suis attentif à la position et au fonctionnement du cavalier. Il doit monter de la façon la plus classique possible, en fluidité, avec peu de gestes parasites. Maitriser un bon équilibre au-dessus de ses pieds.


👉 VOTRE MEILLEUR SOUVENIR

👉 J’ai eu la chance de suivre ma fille Léane lors de sa carrière poney. Elle a été dans l’équipe de France (4 sélections / 4 médailles d’or par équipe) et a fait les Europe (médaille de bronze par équipe). J’ai pu en profiter à 200% car je venais de me faire opérer (je ne pouvais plus monter à cheval). Elle a maintenant 18 ans, est passée à cheval et se régale !


👉 LE PLUS DIFFICILE …

« La compétition est l’école de l’humilité, on vit des supers moments puis des moments difficiles, et encore des supers moments ... Il faut que l’enfant ait le psychologique de rebondir. La contre-performance doit servir la performance. Je n’aimerais pas être face à un enfant qui ne trouve pas les ressources pour rebondir après un échec. Ça serait un échec du coup aussi pour moi, car je n’aurais pas assez expliqué ce qu’est la compétition ».


👉 ET LES PARENTS DANS TOUT CELA ?

👉 Les parents qui sont très présents cohabitent avec ceux qui le sont moins. Ceux qui ont de gros moyens cohabitent avec ceux qui font beaucoup de sacrifice pour financer le projet. Personnellement, j’ai la chance d’avoir une équipe avec des parents sympas, qui se rassemblent autour de la passion de leurs enfants. 👉 Alors oui, il y a des petites jalousies entre les cavaliers, des histoires d’adolescents, des querelles … Mais je m’aperçois que plus les parents s’en mêlent, plus ça se complique ! 👉 Ma femme, Christine Rigollet, veille également à l’harmonie de tout ce petit monde. Elle s’occupe de toute l’organisation et la logistique des concours : hôtel, boxes, engagements, heure de départ du camion et … organisation des apéros.


👉 QUE PENSEZ-VOUS DES PONEYS ISSUS DE L’ELEVAGE D’HURL’VENT ?

👉 « Hurl’vent est une marque, certains parents de mes élèves viennent me voir « pour acheter un Hurl’vent ». Je connais peu de poney qui sortent de l’élevage d’Hurl’vent et qui ne sont pas adaptés aux enfants. La majorité des poneys de chez Jean et Marie-Claude sont volontaires pour aller sauter, plutôt dans le sang avec la bonne énergie, ils travaillent bien et ne sont pas susceptibles. Jean utilise de bonnes souches maternelles, des pères performeurs, donc il fait naitre de bons produits ». 👉 Dans mes écuries, j’ai Bosco d’Hurl’vent : un bon poney, avec de l’énergie, pas très grand, un peu sensible mais qui montre de bonnes capacités à l’obstacle. Je viens également de rentrer Flamenca d’Hurl’vent. Elle est jeune, mais ça se passe bien avec sa petite cavalière qui est super motivée et dont les parents sont bien impliqués.

👉 "Daniel a été un de nos premiers instructeurs lorsque nous étions cavaliers. Avec Jean, nous apprécions ses talents de pédagogue. Il est également trés bon cavalier (nous lui avions demandé de monter notre cheval Elvire de Cray - par Quatoubet du Rouet) sur de belles épreuves. 👉 Nos poneys sont bien chez lui : il sait les choisir et les améliorer. Avec son équipe, ils créent de jolis petits couples poneys/cavaliers" conclue Marie-Claude.


Poneys de sport Poney Français de selle PFS Grand Prix As Elite P1 PElite AS2 AS1 Concours CSO poney TDA Poneys à vendre Poneys de concours Élevage de poneys Élevage de poneys de sport Meilleur élevage de poney de France

20 vues0 commentaire