• Élevage d'Hurl'vent

🌾🌾🌾 C’est l’heure du débourrage à l’élevage d’Hurl’vent 🌾🌾🌾

👉🏼 De la conception à la commercialisation … Vous savez combien Jean et Marie-Claude donnent de l’importance à chaque étape d’évolution des poneys issus de l’élevage.

👉🏼 Le débourrage est, pour eux, déterminant dans la carrière des équidés. Depuis des années maintenant, les débourrages d’Hurl’vent sont basés sur l’éthologie, soit selon la méthode Blondeau , soit plus récemment selon la méthode de Bruno Montginoux ( Cavalier professionnel, enseignant DE et coach, éleveur et formateur de jeunes chevaux, devenu une référence en matière de débourrage).

👉🏼 Parce que les poneys d' Hurl’vent vont être montés par des enfants, et manipulés par des parents (pas toujours très habitués), Jean et Marie-Claude font particulièrement attention à la sécurité (à pieds et à poney) … et tendent à former des poneys calmes, respectueux et en confiance avec l’homme. De bonnes bases d’éducation pour des poneys de famille disponibles pour apprendre et pour faire plaisir.

👉🏼 En effet, un cheval ou poney « raté » au débourrage, est un cheval « contre » le cavalier, qui apprendra moins vite et moins bien. C’est un frein à son bon développement… et donc au final à son bien-être et à sa performance.

👉🏼 Lors de cette étape de débourrage, et pour la première fois, Jean et Marie-Claude ont ouvert leurs installations et mis à disposition leurs poneys de 2 et 3 ans aux élèves de la formation BPJEPS de la MFR de Coublevie pendant 4 jours. Ils étaient donc instruits à cette occasion par Bruno Montginoux.

👉🏼 Jean et MClaude tiennent à remercier Madame Aimonetto, directrice de cette MFR, sans laquelle cette session n'aurait été possible ainsi que l'enseignante de la MFR coordinatrice de cette formation.

👉🏼 Il s’agissait d'apprendre aux futurs enseignants d’équitation à éduquer, rechercher la confiance de l'équidé et débourrer eux-mêmes les équidés. Nous remercions ces jeunes gens qui se sont montrés disponibles, à l'écoute, agissant avec professionnalisme


🌾 Transmettre aux jeunes poneys … et aux futurs enseignants en partenariat avec MFR de Coublevie, Maison du cheval 🌾

👉🏼 Lors de cette étape de débourrage, et pour la première fois, Jean et Marie-Claude ont ouvert leurs installations et mis à disposition leurs poneys de 2 et 3 ans à Bruno Monginoux et aux élèves de la formation BPJEPS de la MFR de Coublevie pendant 4 jours. Bruno et l’équipe enseignante de la MFR ont appris, dans un climat agréable, aux futurs enseignants d’équitation en formation à éduquer eux-mêmes les équidés.

👉🏼 « La MFR de Coublevie propose une formation avec un réel niveau technique équestre et souhaite que ses élèves enseignants aient une expertise de qualité pour préparer et bien éduquer une cavalerie d’instruction », affirme la coordinatrice de la formation. « C’est pour cette raison que nous avons choisi un format "long" de 4 jours. Nous allons en profondeur en 4 étapes (observer, analyser, pratiquer et évaluer la pratique) dans le sens d’une vraie remise en question des élèves. »

👉🏼 « Nous apprécions tout particulièrement de voir nos élèves travailler avec Bruno, Jean, Marie-Claude et Téoline, car tout le monde partage les mêmes convictions. Sur les techniques de débourrage (bien sûr) mais également sur l’importance de la transmission. Et l’objectif est commun : continuer d’améliorer les équidés tout en formant les formateurs de cavaliers de demain, dans la bienveillance , la rigueur et l'exigence. Monter en expertise dans l’observation et la manipulation des équidés pour sécuriser les futurs cavaliers »





🌾 Des jeunes poneys disponibles, à l’écoute et « faciles à débourrer » 🌾

👉🏼 Dans le cadre de ces 4 jours de formation au débourrage avec les élèves BPJEPS de la MFR de Coublevie, tout le monde avoue également apprécier travailler avec, pour les poneys d’Hurl’vent … « ils sont « faciles » à débourrer : grâce à leur modèle, leur qualité et le travail que font Jean et Marie-Claude en amont. Les 2 et 3 ans sont bien élevés par des éleveurs compétents . Les poneys d’Hurl’vent sont manipulés comme il faut. Ils sont malléables et c’est une excellente matière première pour pratiquer. Les élèves ont de la chance de pouvoir apprendre les bons gestes sur ces poneys. Ils respectent l’homme, n’ont pas appris de mauvaises choses. Depuis le sevrage ils ont été éduqués sainement, dans la logique des besoins des équidés / éduqués justement dans la relation homme cheval ».

👉🏼 Pour conclure, « Jean et Marie-Claude font un excellent travail avec les poulains de la naissance jusqu’à la commercialisation. Ce n’est en aucun cas un hasard si on voit tellement d’Hurl’vent rendre leurs propriétaires heureux au quotidien (pas seulement en concours). Les croisements sont importants, le faire avec intelligence et expérience fait naitre des poulains équilibrés dans leur tempérament. Les mères sont les premières éducatrices, elles sont essentielles pour la socialisation. Jean et Marie-Claude sélectionnent les souches maternelles également dans cette optique ».

👉🏼 Les croisements, l’éducation, le débourrage donc, puis le travail sur le plat et à l’obstacle, les sorties en extérieur, les premières pistes, les concours et la rencontre avec les enfants… Dans le partage, la transmission, l’exigence et la bienveillance.

👉🏼 La semaine prochaine, nous poserons des questions à Bruno Montginoux. Il évoquera sa méthode. N'hésitez pas à venir en MP si vous en avez ...

1 vue
  • Facebook
  • Instagram

Jean Drexler

06.16.09.78.06

MONTRIGAUD - Drôme